Le carnet d'Ivomagus Olrikson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le carnet d'Ivomagus Olrikson

Message par Ivomagus Olrikson le Ven 30 Juin - 0:46

Un grand homme, cheveux roux tressés, portant un barbe tressé elle aussi rentra dans la taverne du vieux port. Ses habits sont tachetés de sang et sont pas déterminés.

« Oh tavernier ! Y en a qu’on soif dans le secteur ! De plus je dois prendre le prochain bateau pour retourner sur les terres oubliées des dieux… Pas vraiment le temps de rester dans ce boui-boui ! »

 « Oui, oui ! J’arrive ! Pas la peine de s’énerver ! Vous voulez quoi ?! » Dit le tavernier, sur un ton plus agressif qu’il l’aurait voulu.

Le grand roux dévisagea le marchand de breuvage de son regard le plus noir. Son œil gauche ayant été sévèrement touche lors d’une rébellion échouée dans un lointain passée, son visage était dur de nature.

« Écoute mon gaillard ! Sers moi une cervoise pour commencer, ensuite dit moi … J’attends un homme, on le nomme Altrik les 1000 lieux… Y devrait etr… »

Le gérant coupa notre rouquin et lui montra une table en arrière-salle ou un homme attendait. D’un signe de tête, notre héros salua le tavernier et parti s’installer.

« Te voilà enfin Ivomagus ! Ça fait une paye pas vraie .! Je vois que ta pas oublier notre accord… En même temps, après ce qu’on a fait a ta femme et tes gosses ! » Altrik éclata de rire de manière lugubre ! « J'savais bien que tu serais là aujourd’hui. Ta l’argent ? »

Ivomagus jeta sur la table une énorme bourse remplie d'or. « Ça devrait suffire pour racheter sa liberté non ? Et faire en sorte que je recroise plus jamais ni ta face ni celle des autres pourritures ! »

1000 lieux rigola une fois encore « ah, Ivomagus… Ta toujours pas changé ! Toujours à rêver ! À vouloir être au plus près du sommet ! À en faire qu’a ta tête… C’est dommage que tu as tenté de te rebeller ! Tu étais comme un prince parmi nous ! Et te voilà simple gueux au compte d’un baron . Toi ?! L’ombre de toi-même ! Oui je te le dis ! Tu’es plus que l’ombre de toi-même ! M’enfin… J’en ai rien à foutre… Tu fais bien ce que tu veux ! »

« Prends ton or et tires-toi ! Dans 3 jours, je veux retrouver mon ainé à l'endroit prévu… c’est clair .! »

Ivomagus s’en alla en direction de son navire, quand Altrik lui posa une ultime question…

« Est-ce vraiment la vie que tu veux ? Loin des tiens ? De ce que tu étais . De ce que tu es . Tu vas vraiment rester un larbin à la langue pendue ! ? »

« Ce ne sont pas tes affaires ! Et sache qu’Ivomagus Olrikson sera toujours maitre de son destin… »

Sur le chemin du retour, une missive arriva par pigeon voyageur annonçant la rupture du contrat entre Altrik et Ivomagus. Une oreille accompagnait le funeste paquet. Celle du dernier fils d’Ivo encore en vie. Enfin, plus maintenant…

Ivomagus Olrikson

Messages : 3
Date d'inscription : 29/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le carnet d'Ivomagus Olrikson

Message par Ivomagus Olrikson le Ven 30 Juin - 0:56

Souvenir d’une ancienne vie.

Note 1

« Hey ! Ivo ! Réveille-toi ! C’est l’heure ! Ta encore trop picoler hier toi, pas vrai ? »


« Uhm ?! Parle moins fort ! J’ai le crane qui résonne ! Non j’ai pas oublié c’est juste que…  Roh pi fait chier ! Les gars sont prêts ? »
« En tenue et prêt à te suivre ! »
« Bien allons y alors… »

Un cortège d’une trentaine d’hommes armés suivait Ivomagus dans sa quête de justice personnelle, en direction de leur ancien camp provisoire fortifié, dirigées par Andecombogios et Altrik 1000 Lieux.

Un camp de renégat ou règne la loi du plus fort. Vivant de pillage et festoyant de massacre gratuit et de viols. Ce n’est pas que cette vie déplaisait à Ivomagus, même il l’avait grandement apprécié ! Mais un beau soir ce produisit l’attaque de trop. Un village remplie de refugier fuyant les conflits, très peu garder. Rempli de vieillard, de femmes et d’enfants. Ce fut un carnage telle qu’Ivomagus décida de crée un mouvement. Les Wardgeheim ! Afin de renverser Andecombogios et ses acolytes.

« Hey ! Ivo ! Réveille-toi ! C’est l’heure ! Ta encore trop picoler hier toi, pas vrai ? »


« Uhm ?! Parle moins fort ! J’ai le crane qui résonne ! Non j’ai pas oublié c’est juste que…  Roh pi fait chier ! Les gars sont prêts ? »
« En tenue et prêt à te suivre ! »

« Bien allons y alors… »

Un cortège d’une trentaine d’hommes armés suivait Ivomagus dans sa quête de justice personnelle, en direction de leur ancien camp provisoire fortifié, dirigées par Andecombogios et Altrik 1000 Lieux.

Un camp de renégat ou règne la loi du plus fort. Vivant de pillage et festoyant de massacre gratuit et de viols. Ce n’est pas que cette vie déplaisait à Ivomagus, même il l’avait grandement apprécié ! Mais un beau soir ce produisit l’attaque de trop. Un village remplie de refugier fuyant les conflits, très peu garder. Rempli de vieillard, de femmes et d’enfants. Ce fut un carnage telle qu’Ivomagus décida de crée un mouvement. Les Wardgeheim ! Afin de renverser Andecombogios et ses acolytes.

(Ivomagus prenant la tête des Wardegheim et portant la couronne d’un roi déchu. Obtenu lors d’un pillage)



Leurs promettant une vie moins rudes et moult promesse du a son talents d’orateur, plusieurs hommes décidèrent de le suivre dans une lutte perdu d’avance. Alimenter par la rage et la soif de pouvoir ! Ce qu’ Ivo ne disait pas, c’est qu’il convoiter secrètement la place de chef depuis des années. Ce sentant plus à même de gérer les richesses et autre activités qu’un chef doit remplir.

« Les hommes sont en place devant le camp ! Dois-je envoyer un messager ? »

« J’irais moi-même, je ne suis pas lâche au point de ne pas dire ce que j’ai a dire en face ! »

(Ivomagus et les Wardegheim devant le camp)



Le chef de la dissidence entra sous une grande tente. Trois hommes était assis la. Altrik, Moglaf et Andecombogios.

« J’vais pas y aller par plusieurs chemin. Aujourd’hui je suis venu vous informer que je suis à la tête d’une jolie garnison d’hommes et qu’on ne sera plus soumis à tes ordres ! Nous comptons nous installer un peu plus au Sud et sache que vous n’êtes pas les bienvenus !"

Andecombogios scruta longtemps sont ancien messagers et compagnon d’arme, non sans une légère déception dans le regard. Après un long silence, il lâcha enfin. « Crois tu réellement que vous avez une seule chance face à nous ? Je te laisse retourner au prêt des tiens ci tu crois que oui, sinon… Rend les armes immédiatement. Tu sais tres bien comment tout ca va finir… Ta beaucoup a perdre tu sais. Ton prestige, tes hommes, tes amis. Ta famille… »

Lançant un dernier regard empli de haine a son ancien chef, Ivo retourna au prêt des siens afin de prévenir tous le monde de l’assaut imminent. Un ordre fut donné en secret. Celui de mener sa famille en lieux sur avant de lancer l’ultime attaque !

Ivomagus Olrikson

Messages : 3
Date d'inscription : 29/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum